Pourquoi me dit-on toujours que je suis allumée ?!!

Tout est parti de la défaillance d’un abat-jour sur une lampe du salon.

Et en moins de temps qu’il ne m’en faudra pour vous le raconter, on est arrivés à ça :

image

Comment ???

C’est bien la question…

Au départ, il y eut la galère de remplacer l’abat-jour cassé, et l’idée soudaine, saugrenue, audacieuse, de laisser l’ampoule dénudée. Sans abat-jour, et sans pied de lampe.

L’ampoule telle qu’en elle-même, dans sa vérité vraie comme dirait Michel Onfray (qui parle peu d’ampoules je pense, mais bon).

Parce qu’une ampoule, ça peut être beau, ça peut être chaud, me suis-je dit.

Surtout si on les accumule…

C’est sans doute à ce moment-là que le virage s’est opéré.

Et qu’on s’est retrouvés avec un chemin de 52 ampoules au plafond, au-dessus de la table du salon.

Mais n’est-ce pas sublime ??? N’est-ce pas l’esthétisme et le raffinement à leur paroxysme ???n’ai-je cessé de répéter à ma moitié, hébétée.

Et surtout, ça éclaire bien, du coup.

Mon but désormais est de faire accepter l’idée à ladite moitié (mon homme donc) d’une suspension champêtre, de 5 ou 6 ampoules sur une branche ou carrément un tronc d’arbre (mais là il peut s’étouffer j’en ai peur). C’est hyper créatif, non ?

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s