Comment emménager avec son mec sans faire trop de dégâts

Pour moi ça remonte un peu. Si vous êtes sages, un jour, je vous raconterai (c’était globalement assez épique). Aujourd’hui il s’agit de ma filleule qui a emménagé avec son amoureux il y a quelques mois. A l’époque je l’avais conseillée sur la déco, en mode « quoi acheter quand on a peu de temps et de moyens pour contenter à la fois un homme et une … Continuer de lire Comment emménager avec son mec sans faire trop de dégâts

Pâques : quand la chasse aux œufs profite aux parents

Dimanche dernier, on a fêté Pâques. Le temps n’était pas vraiment au rendez-vous pour aller fouiller dans les buissons et se rouler sous les rosiers du jardin mais ça n’était pas un problème pour nous, qui avions confectionné une déco démente pour l’intérieur de la maison. C’était chez Marie-France. Marie-France qui nous a laissé transformer son salon avec des œufs pailletés, des rubans multicolores et … Continuer de lire Pâques : quand la chasse aux œufs profite aux parents

Le jour où j’ai cassé mon talon

C’est un peu le printemps depuis le 20 mars non ? Si, un peu. Bon, je sais, la météo n’est pas toujours tendre, mais on a eu quelques jours de beau temps, soyons reconnaissants envers le Dieu Soleil (oui, Helios, c’est ça, amis cultivés). L’occasion s’est donc enfin présentée pour moi d’arborer une paire d’escarpins, avec mon …NOUVEAU JEAN !!! Breaking news : oui, j’ai fini par le … Continuer de lire Le jour où j’ai cassé mon talon

Comment rattraper une armoire ratée ?

Pour commencer, il a fallu trouver le tuto me permettant de transformer l’armoire de Barbie en penderie « campagne chic », comme c’était l’idée, à l’origine. J’ai regardé des dizaines et des dizaines de vidéos : le résultat, c’est que chacune donnait une technique différente pour réussir le fameux effet éponge que je cherchais à créer. A l’issue de ce long visionnage, je n’étais pas plus avancée. En … Continuer de lire Comment rattraper une armoire ratée ?

Comment j’ai assuré sur la déco de Pâques

Cette année, ma belle-soeur Marie-France, vous savez, celle qui adore me lancer des défis, m’a dit : « Toi qui raffoles des activités manuelles, ce serait sympa si tu faisais une jolie déco de Pâques avec les enfants, non ? ». Vous vous dites : so what ? Je vous dis : traquenard. Un atelier « activité manuelle » avec les enfants, tout le monde sait ce que ça sous-entend. Ca veut dire … Continuer de lire Comment j’ai assuré sur la déco de Pâques

Pas de carte bleue = pas de jean

Résumé des épisodes précédents : une fille sublime (oui, moi!) et un nouveau jean, sur le point d’être acheté, après moult péripéties liées au shopping du samedi. Et un léger oubli de carte bleue, dont je m’aperçois à l’arrivée à la caisse, après 8 ans de queue. Perdu pour perdu, j’ai tenté un gros coup. J’ai levé les yeux, regardé la vendeuse et fait un grand … Continuer de lire Pas de carte bleue = pas de jean

Quand ma copine a commencé à laisser ses affaires chez moi

Tout homme, mâle, normalement constitué, mentalement s’entend, renferme deux tendances géographiquement et culturellement lointaines. Et pourtant purement indissociables. La japonaise. La marocaine. Celle qui pense à petit zizi et baratineur n’a pas tort mais ce n’est pas le sujet et elle le sait. Garce. Poussé, aidé dans son oeuvre par un célibat tant solide que pas-si-cool, sa salle de bain se nipponise. On appelle cela … Continuer de lire Quand ma copine a commencé à laisser ses affaires chez moi

Oups, je crois que je me suis trompée de couleurs

J’ai finalement trouvé l’armoire de mes rêves. Ils appellent ça « un dressing » mais soyons francs, c’est pas non plus l’équipement de Mariah Carey. Enfin c’est déjà pas mal : 3 parties, à l’intérieur 2 tringles et 6 tiroirs, on a de quoi s’amuser les amis. C’est ce que je me suis dit devant le rayon peinture d’un grand site de bricolage. J’y ai passé 1h12. Non, … Continuer de lire Oups, je crois que je me suis trompée de couleurs

Mes parents sont devenus punks

Quand j’étais petite, j’avais des parents assez stricts. C’était pas l’armée – je ne voudrais faire pleurer dans les chaumières non plus – mais enfin, on était globalement invités à se tenir à carreaux. Par exemple, on n’était pas sensés interrompre nos parents lorsqu’ils parlaient. Nous, si on coupait la parole aux adultes, on nous coupait un bout de doigt. Bon, j’exagère un peu. Mais … Continuer de lire Mes parents sont devenus punks

Le jour où j’ai oublié ma carte bleue

Samedi dernier, je suis allée faire les boutiques pour trouver mon nouveau jean. J’avais évidemment pris soin de faire mes repérages sur Internet, donc je n’avais plus qu’à essayer le jean visé, et l’acheter si mes fesses se sentaient bien avec ce nouvel ami. Elles se sont bien senties, gentiment moulées, mes hanches étaient contentes aussi, mes jambes soudain revivaient dans ce brut sublime : nous … Continuer de lire Le jour où j’ai oublié ma carte bleue